PHOTOS & PASSIONS

PHOTOS & PASSIONS

Jorge SEMPRUN

AVT_Jorge-Semprun_1535.jpeg

 

Jorge SEMPRUN MAURA était né à Madrid le 10 décembre 1923. Il est décédé le 7 juin 2011 à Paris.

 

 

Ses parents étaient issus de la bourgeoisie espagnole. En 1936 lors du coup d'état de Franco, son père restera fidèle à la République et au "Front Populaire". Pendant les années terribles de la guerre civile la famille s'exila d'abord en Suisse, puis en Hollande et enfin en France.

Jorge terminera ses études au Lycée Henri IV de Paris où il obtiendra son baccalauréat et commencera des études de philosophie à la Sorbonne.

 En 1942 pendant l'occupation allemande il rejoindra la Résistance et adhérera au Parti communiste espagnol.

Mais courant 1943 Jorge est arrêté par la Gestapo à Joigny. Après un séjour dans la prison d'Auxerre il sera déporté au camp de concentration de Buchenwald". Là, il participera activement à l'organisation communiste clandestine du camp puis au soulèvement des déportés . Le camp sera libéré le 11 avril 1945 lors de l'arrivée des alliés commandés par le général Patton.

 

Jorge Semprun arriva donc à Paris vers la fin avril 1945 et aura énormément de mal à se réadapter à la vie, à la liberté.

Membre actif du Parti communiste Espagnol il deviendra dès 1952 permanent de ce parti, en étant chargé d'organiser le travail clandestin en Espagne sous le pseudonyme de "Federico SANCHEZ".

De 1953 à 1962 il mènera la résistance communiste contre le féroce régime dictatorial du général Francisco Franco.

En 1956 il sera nommé secrétaire général du Parti jusqu'à la nomination de son remplaçant Santiago CARRILLO en 1962. Ce dernier lui retirera son travail clandestin et décidera de l'exclure du parti en 1964 pour "divergences de point de vue et révisionnisme".

 

Il se consacrera alors à l'écriture en publiant de nombreux ouvrages tels que "Le grand voyage", "L'évanouissement", "Quel beau dimanche", "L'écriture ou la vie", "Adieu vive clarté", "La montagne blanche", "Federico Sanchez vous salue bien".

 

De 1988 à 1991 il sera nommé ministre de la culture d'un des premiers gouvernements élus démocratiquement dirigé par le socialiste Felipe GONZALEZ.

On notera qu'à la mort de la dirigeante historique du PCE, Dolores IBARRURI, il participera à la veillée funèbre.

 



03/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres

retour Accueil
Haut de page
Précédent
Suivant
Bas de page
Envoyer un mail à l'auteur