PHOTOS & PASSIONS

PHOTOS & PASSIONS

MEMOIRE DE L'EXIL (MERE 29)

 EXIL_1.jpg

 

J'ai eu le plaisir et l'émotion de participer à cet événement organisé par l'association MERE-29 (Mémoire de l'Exil Républicain Espagnol dans le Finistère).

Une émotion qui alla crescendo tout au long de la journée tant les interventions des différents commentateurs, comme celles de plusieurs descendants de républicains espagnols, m'ont continuellement fait revivre le vécu et les souffrances de ma famille .......et de mon enfance volée (voir la rubrique BIOGRAPHIE).

Les exposés, "Les Enjeux de la Mémoire" par Jean Vaz, Président de "Memoria Andando", et "Les Exilés espagnols en France" par Natacha Lillo de l'Université Diderot -Paris 2, ont été particulièrement instructifs. Quant aux débats qui ont suivi et auxquels j'ai apporté mon modeste témoignage, ils apportaient chacun leur lot d'émotion.

Le magnifique film de Alain Gallet "Lettre à Gabrielle", m'a amené les larmes aux yeux  à plusieurs reprises. Il en était de même pour les deux autres documentaires, "A postériori" de Mickaël  Foucaud et Maëlle Maugendre, et "Silencis" de Max Renault.

Luis Garrido Orozco présenta  le livre écrit par son père Albino Garrido "Une longue marche"  (éditions Privat)

Pour achever cette magnifique journée, les poèmes de Federico Garcia Lorca et des chants andalous interprétés par la comédienne Leonor Canales ont enthousiasmé l'assistance.

Encore un mot pour souligner la qualité et l'intérêt des documents présentés à l'exposition.

Merci à Gabrielle Garcia Présidente de MERE-29, à Jean Sala Pala et à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cet événement.    

 

Puis parce que  nous l'avions tous oublié au cours de nos interventions, je citerai ces quelques vers d'Aragon en hommage au grand poète Antonio Machado ..........

                                      "Machado dort à Collioure

                                       Trois pas suffisent hors d'Espagne

                                       Que le ciel pour lui se fit lourd

                                       Il s'assit dans cette campagne

                                       Et ferma les yeux pour toujours".

.........qui le 22 février 1939  mourut seulement trois jours avant sa mère. Son frère José trouva dans sa poche un papier où il avait écrit son dernier vers :

                                "Estos dias azules y este sol de la infancia."

 

  MERE_29 (15).jpg
   MERE_29 (16).jpg
  MERE_29 (13).jpg
 MERE_29 (2).jpg
     DSC05604.jpg   MERE_29 (3).jpg                                      

      Contact. MERE-29, Jean Sala-Pala, tél. 09 52 60 98 39, salapala@free.fr.  

La presse en a parlé:  Ouest-France  :   Le Télégramme    :  Les amis de la Résistance   :

 

MÉMOIRE DE L’EXIL RÉPUBLICAIN ESPAGNOL DANS LE FINISTÈRE

 

 

Des mots bientôt inscrits sur une plaque, un mur

Eux enfin sortis du béton de silence

Et pour les générations futures

Insuffler le mot Résistance

 

L’association MERE-29 a pour objectif de connaître, faire connaître et reconnaître l’histoire de l’exil des Républicains espagnols dans le Finistère suite à la guerre d’Espagne. Dans ce cadre, notre association vient de rappeler à Brest la présence de ces Républicains, civils et militaires, le sens de leur combat, et cela par le biais de deux manifestations : organisation le 1er avril, en partenariat avec l’Université de Bretagne Occidentale, d’une journée de conférences consacrée à la guerre d’Espagne et à l’exil républicain; présentation, durant tout le mois de mars, d’une exposition sur le même thème.

MERE-29 entend maintenant rendre un hommage spécifique, par l’apposition de plaques commémoratives sur deux lieux de mémoire (base des sous-marins de Brest et fort Montbarey), aux milliers d’ex-combattants républicains qui, après être passés par les camps du sud et les Compagnies de Travailleurs Étrangers, ont dû participer, avec le statut de prisonnier ou de travailleur forcé, à la construction de la base sous-marine de Brest. Avec l’aide de la Résistance locale, des centaines d’entre eux s’en sont évadés. Ce fut le début du réseau espagnol de résistance qui couvrit toute la Bretagne, Los Deportistas. En relation avec les Résistants français, ils ont réalisé de nombreuses actions : distributions de tracts, déraillements de trains, coupures de lignes électriques, …. En mars 1944, le réseau fut décapité, plusieurs résistants fusillés, d’autres déportés, passant ainsi des camps de l'organisation TODT aux camps de concentration nazis.

Vous pouvez soutenir l’association à réaliser cette opération en envoyant vos dons à l’ordre de MERE-29 à l’adresse suivante :

Association MERE-29, Raoul Exposito, 3 rue G. Bernanos. 29200 Brest.

Avec nos remerciements.Gabrielle et tous les collègues de MERE-29

Merci aussi de diffuser ce message.

Autre manifestation



13/05/2014
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres

retour Accueil
Haut de page
Précédent
Suivant
Bas de page
Envoyer un mail à l'auteur